« Retour

Test Automation University en 12 questions - réponses

1) Qu’est-ce que Test Automation University ?

Test Automation University est un service en ligne gratuit de formation à l’automatisation des tests.

2) Comment se déroulent les formations ?

Les cours se présentent comme des séries de vidéos et de textes, qui donnent lieu à des QCM réguliers. Des références complémentaires sont citées au sein des cours de façon à donner des pistes d’approfondissement.

Attention, vous ne pourrez plus accéder au contenu des questions une fois que vous aurez obtenu les résultats des QCM !

3) Les formations Test Automation sont-elles certifiantes ?

Un certificat nominatif est généré à la fin de chaque formation. La notation est généreuse, donc ne surestimez pas la valeur de tels certificats ! Toutefois, ils seront certainement utiles pour mettre en valeur la curiosité d’un candidat : si vous êtes en démarche de reconversion (de développeur à QA par exemple), c’est une piste intéressante qui donnera du corps à votre CV. N’oubliez pas également de jeter aussi un œil à notre article « Comment devenir testeur logiciel » !

4) Combien de temps durent les formations ?

C’est très variable, mais sachez que certains cours peuvent être suivis en entier en moins d’une heure. Par exemple, « AI for Element Selection: Erasing the Pain of Fragile Test Scripts » se compose de 3 vidéos pour un total d’environ 30 minutes.

5) Qui sont les formateurs ?

Là, c’est une merveilleuse surprise. La plateforme est un projet porté par la société Applitools, on pourrait donc s’attendre à du contenu austère et dogmatique issu d’un quelconque éditeur en mal de visibilité. Ce n’est pas du tout le cas. Les formateurs sont tous des experts reconnus dans le monde du test, et sont indépendants les uns des autres. Comme indiqué dans le « cours » de présentation de la plateforme, l’esprit du site est de mettre en valeur une grande diversité de façons de voir l’automatisation des tests. Et ça fonctionne !

De notre côté, nous avons reconnu avec plaisir quelques-uns d’entre eux, dont Jason Arbon, un des co-auteurs de How Google Tests Software (dont nous parlions dans notre article sur les plans de test), et Dave Haeffner, auteur du blog Elemental Selenium, dont nous recommandons la newsletter.

6) Que faut-il attendre du Slack associé ?

Fin juin 2019, ce Slack comptait non moins de 1591 inscrits, pour un total de 6470 messages répartis sur 25 chaînes.

Certaines chaînes ont des thématiques générales, d’autres portent sur des cours de la plateforme. Les formateurs répondent directement aux questions des apprenants.

Quelques questions générales de testing donnent lieu à des discussions entre testeurs (sur des choix d'outils notamment). Certains partagent des ressources en rapport avec le contenu des cours (ce qui nous a permis notamment de découvrir ce joli petit exercice d'entraînement aux sélecteurs CSS, CSS Diner). Cette plateforme deviendra certainement plus active au fil du temps ; en tout état de cause, il y règne déjà une ambiance conviviale et sympathique.

Une chaîne est naturellement dédiée... aux petites anomalies présentes sur la plateforme !

7) Les formations sont-elles accessibles aux débutants ?

Les cours proposés par Test Automation University peuvent être classés par niveau de difficulté ou par thématique. Les cours débutants sont accessibles aux « grands débutants », surtout si l’on tient compte de la communauté Slack qui peut être sollicitée en cas de problème.

Par exemple, le cours « Web Element Locator Strategies » (un sujet sur lequel nous vous avons mis à l’épreuve !) revient aux fondamentaux : structure des pages web, rôle du HTML, du CSS et du JavaScript, différence entre éléments et sélecteurs... Ce qui en fait un contenu accessible à tous.

8) La plateforme est-elle gamifiée ?

A un niveau basique, oui, la plateforme propose une petite surcouche de gamification qui plaira à certains. Au fur et à mesure qu’il gagne des crédits en répondant correctement aux questionnaires, l’utilisateur progresse de niveau en niveau (de « licorne » à « kraken »). En revanche, ces niveaux ne donnent lieu à aucun privilège (fonctionnalités supplémentaires par exemple).

Sur la page de l’utilisateur sont affichés les badges (un badge par cours, plus à l’heure actuelle un badge spécial) ainsi qu’un camembert représentant l’avancée globale de l’utilisateur sur la plateforme.

9) Les vidéos ont-elles une transcription ?

Oui, et elles sont vraiment bien faites. Elles ne contiennent pas seulement le script que l’on peut entendre dans la vidéo, mais aussi le code qui s’affiche à l’écran (au format texte avec une bonne mise en forme).

10) Test Automation University est-il disponible en français ?

Tout le contenu du site est pour le moment en anglais.

11) Est-ce gratuit ?

Oui, et sans publicité envahissante. A l'heure actuelle il n'y a qu'un lien sponsorisé en bas de la page d'accueil, et les vidéos hébergées sur Youtube vous occasionneront peut-être quelques pubs par-ci par-là.

12) Les contenus sont-ils récents ?

À l’heure où nous écrivons cet article, oui ! Le service a été lancé le 1er premier janvier 2019, avec un premier cours : « Setting the Foundation for Successful Test Automation ».

La plateforme est en effervescence, de nouveaux cours apparaissent quasiment chaque semaine.

Nous avons été enchantés de découvrir ce site et lui souhaitons de rencontrer tout le succès qu'il mérite.

Un avis ? Un commentaire ?

Cet espace est pour vous.



2 commentaire(s)

  • Indeed and true! This is one of the great initiative from Applitools team to make a Powerful QA Engineers..

  • Angie Jones and Raja Rao DV are providing an incredibly valuable resource the the testing community in the form of Test Automation University. Not only are the courses well done by field experts, but students are able to ask questions of those experts in TAU Slack channels. Thank you Applitools!