« Retour

Saga de l'audiovisuel - Tests fonctionnels

Saga de l'audiovisuel

Introduction

Les R&Ds des fabricants de décodeurs numériques possèdent une équipe de validation, dédiée à la vérification du bon fonctionnement des produits avant et pendant leur mise en production mais également après, lors des phases de maintenance.

Un bureau de validation de décodeur numérique est généralement un grand open space, rempli de câbles et d'ordinateurs, jusqu'ici rien d'anormal. Mais ils contiennent également un grand nombre d'équipements audio/vidéo splitter (genre de multiprise pour câbles d'antennes, ou câbles vidéo), de un à 4 téléviseurs directement posés sur les bureaux des testeurs, des décodeurs et leur télécommandes partout et mêmes des murs de tests, sortes de grandes colonnes sur lesquels sont montés 4 téléviseurs et munis de plateaux sur lesquels reposent, devinez quoi ?... Et oui, d'autre décodeurs numériques bien sûr.

Au quotidien, dans ces bureaux, les téléviseurs fonctionnent en permanence, affichant des programmes de tous les pays du monde, des films, les infos, les programmes des chaines musicales, et il n'est pas rare de croiser des testeurs, statiques devant une ou plusieurs télé, une télécommande à la main. Ne vous méprenez pas, cette personne travaille, et une partie de son travail consiste précisément à regarder la télé.

Ouah mais c'est trop bien, je veux faire le même travail !!!

Ne vous emballez pas, leur tâche est plus complexe qu'il n'y paraît. Lorsqu'ils semblent se relaxer devant un film récent, ils sont en réalité en pleine concentration, suivant un protocole de test précis, relevant dans le détail les observations qu'ils font sur le comportement du décodeur, suite aux commandes qu'ils lui ont envoyées au cours du test.

Voici quelques exemples de tests fréquents qu'ils peuvent être amenés à effectuer.

Tests fonctionnels

CAS

Outre le décodage du son et de l'image, fonctions principales du décodeur numérique, de nombreuses fonctions secondaires existent, et parmi elles, le CAS pour Conditionnal Access System.

Comme son nom l'indique, la mission du CAS est de contrôler l'accès des utilisateurs à certains programmes en fonction de leur contenu et du contrat souscrit par l'abonné. Je suis abonné à Sci-Fy, ma carte d'abonné le sait et autorise mon décodeur à afficher la chaîne. La plupart des décodeurs câble, satellite ou TNT (le cas des décodeurs IPTV est un peu différent) possèdent une fente destiné à l'insertion d'une carte puce, la smartcard. Il s'agit de votre carte abonné, permettant de d'identifier votre compte et toutes les chaines auxquelles vous avez souscrit. Ainsi pour tester le CAS, le testeur doit par exemple :

  • Vérifier avec plusieurs cartes possédants des droits différents, que seules les chaines payantes souscrites et les gratuites sont accessibles, les autres devant afficher un message permettant de s'abonner.
  • Insérer / Retirer plusieurs fois la smartcard du décodeur, et vérifier qu'à chaque insertion, la chaîne payante souscrite s'affiche, puis disparaît lors du retrait de la carte.

Contrôle parental

Houlalala, que c'est important, nous l'avons vu un peu plus tôt. La vérification du contrôle parental est capitale, on ne veut surtout pas que le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) nous tombe dessus !

Les tests associés sont assez amusants (en tout cas, je les trouve amusants...). Pour les voir en cours d'exécution, le mieux est d'être matinal.

Une explication s'impose. Pour tester le contrôle parental, il faut tout d'abord le configurer, c'est à dire saisir un code parental sur le décodeur en précisant le type de contenu protégé par mot de passe, violence, horreur, contenu adulte,...

Ce type de film étant généralement diffusé en dehors des heures de travail, le testeur peut par exemple programmer l'enregistrement, pendant la nuit, de programmes sensibles.

Le lendemain, il revient travailler, se place en face de son mur de test, devant ses quatre téléviseurs, et joue les enregistrements effectués durant la nuit. Objectif, vérifier que chaque enregistrement exige bien la saisie du code parental avant de démarrer.

Le produit étant en cours de développement, il arrive souvent que la fonctionnalité ne soit pas 100% opérationnelle, ou que le testeur saisisse le code parental pour contrôler le bon affichage de la vidéo.

         Mais pourquoi il a dit qu'il fallait être matinal ?

Eh bien parce que certaines situations peuvent être quelques peu gênantes, quand par exemple, un de vos confrère a oublié d'éteindre l'ampli audio utilisé la veille sur le même mur vidéo, dans le cadre d'un test de volume, et que des sons d'un genre douteux résonnent soudain dans les couloirs de la R&D au lancement de vos enregistrements, attirant progressivement tous vos collègues derrière vous pour admirer vos qualités de testeur expérimenté.

C'est la raison pour laquelle il est parfois souhaitable d'effectuer ces tests avant l'arrivée de vos collaborateurs.

Redémarrage

Le test de redémarrage ou reboot, consiste à démarrer un décodeur, s'assurer qu'il a terminé son démarrage, qu'il affiche soit le menu principal, soit une chaîne de télévision, puis de débrancher et rebrancher le cordon d'alimentation afin d'observer le comportement lors de la séquence de démarrage.

Ce test est très intéressant car durant cette phase de fonctionnement, le décodeur active un grand nombre de processus ce qui est très consommateur de ressources. Identification de version du firmware, recherche de nouvelles versions, téléchargement/installation le cas échéant, chargement et démarrage de l'application, démodulation, décodage du flux audio / vidéo, récupération des données de l'EPG... et j'en passe. Comme pour tout système embarqué, la gestion des ressources est un élément important pour lequel le test est indispensable.

Test de navigation dans les menus

Un test qui s'apparente au free testing, pour lequel, le testeur muni de son Excalibur, bon ok sa télécommande, va se balader librement dans les différents menus, menu principal, grille des programmes, navigation avec les flèches dans la grille des programmes, sélection d'un programme, ouverture du menu de vidéo à la demande (VOD), etc... Afin de détecter d'éventuels problèmes d'affichage, ou toute séquence d'actions pouvant entraîner un redémarrage imprévu du décodeur par exemple.

Pour ce test, bien qu'il n'existe pas de protocole prédéfini, il est primordial que le testeur documente l'ensemble des actions effectuées à des fins de reproductibilité.

Il ne s'agit pas ici d'appuyer au hasard sur les touches de la télécommande et de dire : "Il y a un problème !", l'objectif est bien de se rapprocher du comportement d'un utilisateur mais en spécifiant action par action la séquence menant à une anomalie.

Conclusion

Il existe une multitude d'autres tests fonctionnels, le timeshifting, les enregistrements, la VoD, le zapping, etc... Le but de cet article n'est pas de tous les décrire, mais de donner une idée du type de test pouvant être menés sur un applicatif de décodeur numérique.

Dans le prochain épisode de la saga de l'audiovisuel, nous aborderons le sujet des tests non fonctionnels en télévision numérique.

Un avis ? Un commentaire ?

Cet espace est pour vous.