« Retour

Tous sur Wikipedia !

Qu'est-ce qu'un testeur ?

Il y a plusieurs sortes de testeurs : il y a les flacons de parfum qui ne seront pas vendus, les consommateurs rémunérés pour évaluer des produits alimentaires, et aussi les équipements électroniques qui mesurent le Ph d'une piscine. Des questions ?

Nous sommes testeurs et, lorsqu'on nous demande notre métier, il nous faut souvent broder un peu pour que notre interlocuteur non-informaticien comprenne de quoi il s'agit. Et l'article Wikipedia sur les testeurs ne nous aide pas beaucoup...

"Un testeur, en informatique, est une personne chargée de tester le logiciel produit par les programmeurs, et de livrer à intervalles réguliers un rapport décrivant les erreurs trouvées dans le produit."

Si tous les testeurs qui ne correspondent pas vraiment à cette définition se tenaient par la main, la chaîne humaine serait au moins aussi longue que la distance qui nous sépare de la métropole (à hauteur de 100 000 personnes mesurant en moyenne 1 mètre 70 d'envergure, on est peut-être même en-deçà de la vérité).

Mais continuons de nous promener sur l'encyclopédie en ligne.

Qu'est-ce que l'automatisation des tests ?

L'automatisation des tests et l'une de nos activités à forte valeur ajoutée ; qu'en dit Wikipedia ?

L'article sur l'automatisation des tests, à l'état d'ébauche, compte dix lignes et pas une de plus. Dont cette phrase malheureuse :

"Plusieurs éditeurs proposent à ce jour des robots de tests, par exemple Smartbear (outil : TestComplete), Selenium ou la société Applause."

Aïe, depuis quand Selenium est une société ? Depuis quand Smartbear n'a qu'un seul outil ? Et... pourquoi Applause ? Dans l'historique, on voit que le contributeur a simplement rajouté cette mention par esprit d'équité :

"Il est peu objectif de ne proposer que 2 logiciels. J'ai rajouté un prestataire différent, proposant une méthodologie autre que le software. Il est leader mondial, il me semble donc normal que son nom soit cité."

"Une méthodologie autre que le software" : si un jour vous écrivez un livre, essayez de ne pas l'appeler comme ça... Mais ne jetons pas la pierre à ce contributeur ; sur Wikipedia, les uns corrigent les erreurs des autres, et son approximation aurait dû être épongée depuis des mois (par vous et par nous).

Allez, on se donne une troisième chance ?

Qu'est-ce que... non, rien.

Si on parlait de test agile ? Mince, l'article n'existe pas. De test d'accessibilité ? Non plus. Gestion des anomalies, gestion des tests, rien, nothing, nada.

Et en anglais ? Là c'est moins pire. Les thématiques principales du test logiciel sont abordées, il y a un peu plus de pages, avec un peu plus de contenu. Mais tout ça laisse sur sa faim. Car sur d'autres pans de Wikipedia, lorsqu'un article en langue X est de bonne qualité, un article en langue Y s'en inspire et indique clairement qu'il s'agit d'une reprise ou d'une traduction.

De plus, il serait inexact de dire que ce triste sort est réservé à tous les "nouveaux métiers" (d'ailleurs, le test logiciel n'est pas un domaine métier si récent). Des pages plus fournies existent sur les responsables du bonheur (chief happiness officers), les animateurs de communautés (community managers), sur l'optimisation des moteurs de recherche (ou SEO) ou encore sur le devOps.

Qu'en conclure ? Google régurgitera-t-il impassiblement, année après année, cette soupe froide et indigeste dès que le moindre curieux s'enquerra de notre passionnant métier ? Les pépites sont-elles vouées à rester cachées dans les livres ? Une encyclopédie vivante du test logiciel est-elle impossible ?

A grand pouvoir, grande responsabilité

Vous vous en doutez, on ne peut pas conclure là-dessus. Car à quoi bon continuer de se lamenter sur cette piteuse vitrine, quand nous sommes à même d'être le changement que nous voulons voir... Allez, on s'y met ?

Si le coeur vous en dit, indiquez votre pseudo Wikipedia en commentaire, nous serons heureux d'aller lire votre travail !

Un avis ? Un commentaire ?

Cet espace est pour vous.